Cape tricotée en point de vague et fleurs en crochet

Bonjour, bonjour! Me voici de retour après des vacances bien méritées!  

Le post d’aujourd’hui parle de tricot et de crochet!  Je vous présente d’abord la petite cape en point de vagues que j’ai confectionnée pour aller au mariage d’une amie.  Je vous expliquerai comment faire le point de vagues et puis je vous montrerai les petites fleurs en crochet que j’ai fait pour les serre-tête de mes filles. 

cape en tricot vagues et fleur en crochet pour mariage

Et pour vous montrer ma motivation pour cette rentrée, je vous présente mes deux nouvelles vidéos pour faire le point de vagues en tricot et la fleur dodue en crochet!

cape tricot point vagues et serre tete fleur en crochet assorties

L'histoire de la petite cape et des fleurs crochetées

Je suis toujours fidèle à mon défi Je le veux je le fais (cliquez pour en savoir plus).  Et pour le mariage de mon amie je me suis dite que faire une pièce spécialement pour l’occasion était une façon d’honorer notre amitié et son mariage.

Cape en tricot point vagues pour fete mariage

Je n’ai pas suivi de patron pour ce capelet, je l’ai créé à partir de points que je connaissais bien. J’ai utilisé notamment le point de vagues car ce point est agréable à tricoter et son style classique convient bien aux mariages et aux grandes fêtes.

Pour qu’il soit coordonné avec les couleurs du mariage, j’ai utilisé des boutons de couleur lavande et j’ai crocheté une fleur pour bien le personnaliser. J’ai aussi crocheté des fleurs pour attacher aux serre-tête de mes filles que j’avais recouverts de ruban couleur lavande.

Le point de vagues en tricot

Ce point ajouré forme naturellement des bords ondulés. Les augmentations forment des courbes vers le bas et les diminutions forment des courbes vers l’intérieur du tissu.  Il peut être utilisé par exemple pour des couvertures, étoles ou comme un embellissement pour la partie du bas d’un ouvrage. Et sincèrement, il n’est pas difficile. 

Je fais le point de vagues comme suit:

Monter un nombre multiple de 18.

1er rang: en début de rang on fait la moitié des diminutions, 3 seulement, et on fait les 3 autres à la fin du rang. Donc après les 3 diminutions du début de rang on commence des séries de 6 augmentations ([1 jeté, 1m à l’endroit] x6), suivies de 6 diminutions simples (2 mailles ensemble à l’endroit x 6), et puis de 6 augmentations ([1 jeté, 1m à l’endroit] x6). Et à 6 mailles du bord on fini le rang avec les 3 diminutions pour compléter celles du début de rang.   

2ème rang (sur l’envers de l’ouvrage): on travaille les mailles en jersey endroit, comme elles se présentent.

3ème rang: on travaille toutes les mailles en jersey endroit.

4ème rang: on travaille toutes les mailles en jersey envers

et ensuite on répète les rangs 1 à 4 jusqu’à obtenir la dimension souhaitée. 

Voici le tutoriel que j’ai crée pour vous montrer tout ça:

Pour ma cape j’ai commencé avec une bordure en point mousse, puis j’ai fait des augmentations sur une bande de point jersey, et seulement après j’ai commencé le point de vagues.

J’ai fait aussi des bordures latérales en point mousse et j’ai fait des boutonnières sur un des cotés.  Mais après coup je me suis rendue compte que les boutonnières n’étaient pas  vraiment nécessaires parce que j’ai attaché les deux côtés en biais, avec un petit point de couture. 

Après avoir fini le tricot je l’ai bloqué pour que le point soit mis en valeur. Le blocage est très important pour les point ajourés. Spécialement pour les projets en laine.

Une fois porté, le tissu s’est détendu un petit peu plus (probablement en raison du pourcentage en coton)… Je saurai que le jour où je le laverai je tirerai moins au moment de le bloquer pour diminuer sa taille. C’est la magie du blocage! On peut changer les dimensions de l’ouvrage.

Le matériel pour le tricot

Pour ma cape j’ai utilisé un fil Coton Mérinos de Bergère de France. C’est un fil léger (DK) qui se tricote normalement avec des aiguilles nº 4, mais j’ai utilisé des aiguilles 3,5 mm pour le bord de l’encolure et 4,5 mm pour le reste. J’ai aussi utilisé le câble le plus long de mon kit d’aiguilles circulaires pour pouvoir accommoder toutes les mailles.

Ci dessous vous avez une photo de mon projet pendant le blocage. J’utilise un kit avec tapis et épingles.  Chez Amazon on trouve des produits similaires, en kit ou vendus séparément. 

Cape tricot blocage

Les fleurs en crochet

Les fleurs des serre-tête des filles je les ai crochetées sans suivre de patron et je vous montre comment! Elles peuvent embellir des jeans, des trousses (quelqu’un fait la rentrée?) , des sacs, des barrettes et bien sûr des serre-tête!

Par contre, pour celle de ma cape j’ai suivi un patron, on vera à la fin.

Les petites fleurs dodues en crochet

 Les fleurs dodues sont mes préférées, elles ressemblent aux fleurs de cerisier.  Comme elles sont un tout petit peu moins faciles, je vous ai fait cette petite vidéo.  J’ai utilisé une autre laine pour que la video soit plus claire: 

Les petites fleurs en crochet (trop fastoches)

Si vous trouvez que les fleurs dodues sont un peu compliquées, celles du serre-tête de droite sont un jeu d’enfant. Je les appelle les Petites fleurs trop fastoches en crochet.  

Autour d’un anneau magique (ou de 4ml fermées par une mc), faites 5 mailles serrées  et fermez le rond par une maille coulée. Au second rond faites un pétale dans chaque ms du rang précédent. chaque pétale se fait avec 1maille coulée, 1 demi-bride,  1bride, 1 demi-bride, 1maille coulée.

serre tête lavande fleurs en crochet pour mariage

On peut les faire en tailles différentes et les superposer, en attachant une perle au milieu… 

La fleur double de la cape

 

Pour faire la fleur de ma cape j’ai suivi le patron Fleur 18 du livre La bible du crochet en 250 points, ed. marie claire. 

Si le livre vous intéresse, je vous mets un lien vers la dernière édition de l’ouvrage dans l’image.  J’ai utilisé une édition plus ancienne.

Le matériel pour le crochet

Pour les fleurs en crochet du mariage j’ai utilisé  un crochet 3,5 mm, de mon kit Clover Amour (Amure dans la version japonaise). 

Et dans la vidéo j’ai utilisé deux crochets, tailles 4mm et 4,5 mm.

Coté pelotes… Pour le mariage j’ai trouvé deux tonalités (violet et rose) d’un fil en lin de DMC (Linen), acheté près de chez moi.  Ce fil n’a pas de gonflant, mais le lin a son charme à lui…

Par contre, pour la video j’ai pris une laine sans étiquette de mon stock, je ne saurais pas dire à quoi ça correspond!

Fil en lin et crochets

Et voilà le travail!

J’espère que l’article vous aura plu! N’hésitez pas à laisser un petit commentaire ou à poser des questions. Et si vous n’êtes pas encore abonnée (e) au blog vous pouvez le faire facilement en cliquant ici.

Et dernière observation, mon amie qui s’est marié est très forte en crochet et elle a une boutique en ligne! Si vous voulez voir ses produits faits main cliquez ici! (lien non affilié)

À bientôt!

Paula

 

Les liens dans les images de produit présentes dans cet article sont des liens affiliés vers Amazon. Cela signifie que si vous cliquez sur eux et que vous achetez le produit, je reçois une petite commission. Le prix que vous payez sur Amazon est strictement le même que vous auriez payé sans passer par le blog.

La Robe Croisée 113 de Burda Style Magasine

Me voici de retour ! En robe portefeuille! Aujourd’hui je vous parlerai de mon dernier projet de couture : la robe croisée 113 du Burda Style 09/17.

robe croisee burda 113 plumes et châle Claudia en fil Cocache

Ce sera l’occasion de parler de l’utilisation d’un patron de magazine, plus spécifiquement de Burda Style. Certes ils ne sont pas toujours très faciles pour les débutantes, mais c’est quand même un magasine qui propose des beaux modèles et dont le prix est très intéressant !

Dans ce post je vous parlerai un peu du choix du patron et du tissu, et ensuite des aspects plus techniques: l’utilisation d’un patron de magasine Burda et l’exécution de cette robe.

La petite histoire de la robe.

Les vêtements ont parfois une histoire, et c’est grâce à leur histoire qu’on va avoir plus ou moins de plaisir à les porter. Pour cette robe c’est le tissu qui pèse le plus dans l’histoire.

Le tissu Believe Feathers de Kathy Davis

Ce tissu j’ai acheté pendant nos vacances aux US. On avait loué une maison près de la mer en Caroline du Nord pour passer du temps en famille et se détendre à la plage. Je garde des très bons souvenirs de notre séjour…

Une après-midi j’ai été chez Jo Ann. C’est une sorte de MEGA Mondial Tissus, une tuerie! 

Et l, je trouve ce tissu. Je l’adore tout de suite. Les couleurs, l’imprimé, l’esprit… je tiens bien le rouleau et je ressens cette satisfaction en imaginant la robe que je ferait un jour…

Robe croisée 113 Burda Style 09-17 (1)

Les couleurs des plumes sont encore tendance cette anne, alors que j’ai le tissu depuis un petit moment… J’adore le rose ple et le corail (n’aviez vous pas remarqué?). De plus, pour la profession de foi de mon fils an, cette toffe avec des « believe » partout ne pouvait mieux tomber! Parfaite pour l’occasion, elle est ensuite devenue ma robe de dimanche préférée !

Seul bémol, contrairement à ce que le patron préconise, mon tissu n’est pas en popeline. Il glisse et cela rend la couture plus difficile. Je tiendrai (peut-être) compte de ça pour le prochain…

Le choix du patron

Pour la profession de foi de mon grand, je voulais une robe portefeuille avec des manches bouffantes et jupe midi. En fouillant les patrons et les magasines de couture que j’avais à la maison je trouve ce Burda Style 09/17.

La robe croisée 113 rejoint des lments qu’on retrouve à nouveau cette année, alors autant rentabiliser le magasine que j’ai dj à la maison, n’est pas ? De plus, la robe pourra se porter en superposition en automne. Elle a assez d’aisance.

Cerise sur le gteau, c’est un patron tailles courtes. Un critère important pour le choix du patron. Que demander de plus ?

Les patrons tailles courtes de Burda Style

La majorité des patrons Burda sont faits pour des dames qui font 1,68m, tandis que les patrons tailles courtes sont créés pour les plus petites, c’est dire celles qui mesurent autour de 1,60m.

Il est toujours possible d’utiliser un patron plus grand ou plus petit, à condition de savoir le modifier, mais a c’est une autre histoire. Comme j’ai trs peu de temps pour ma couture… 

Robe croisée 113 Burda Style 09-17

Les aspects techniques de la robe

Maintenant que vous connaissez tout sur l’histoire de cette robe, passons aux aspects techniques, où j’essaierai de partager ma façon de faire et des astuces.

 

L'utilisation d'un patron Burda Style magasine

Vous avez sûrement remarqué qu’il y a plusieurs planches à patron agrafées au milieu du magasine. Laquelle utiliser?  

Dans le cahier technique, juste aprs le dessin technique de chaque vtement, on trouve un Schéma réduit des pièces du patron, dans un encadré. C’est l qu’on découvre quelle planche utiliser ainsi que la couleur du patron.

Robe croisée 113 Ou trouver pièces patron Burda Magasine

Chaque pièce du patron a un numéro spécifique. C’est comme une chasse au trésor !

Trouver les pièces dans la jungle: la chasse au trésor.

On part donc sur le terrain, je veux dire, la planche de patrons, et on regarde sur les bords.

On trouvera des numéros de couleurs différentes. Il suffit de chercher ceux correspondant aux pices du patron souhaité et suivre avec son doigt vers l’intrieur de la planche pour trouver les pices (non, pas les pièces d’or, les pièces du patron)

Burda bord planche patrons

Je pense que ça pourrait amuser mes enfants un jour de pluie…

L’tape suivante consiste à recopier les pices du patron sur du papier de soie. Je vous conseille de laisser au moins 3 cm entre chaque pièce pour pouvoir ajouter la marge de couture. 

En effet, les patrons des magasines Burda ne viennent pas avec marge de couture comprise. Il faut les ajouter et elles sont généralement de 1,5cm. Voilà pourquoi je vous conseille de laisser un minimum de 3 cm entre chaque pièce sur le papier de soie.

Comment rajouter les marges de couture

Certains préfèrent les ajouter uniquement sur le tissu. Personnellement je préfère les ajouter déjà sur le papier calque. Pour cela on aura besoin soit d’une réglette de couture avec un repère réglable, soit d’une roulette double traçage. Je préfère largement la roulette double (liens vers mon partenaire Amazon dans les images).

Voici comment utiliser la roulette double traçage: après avoir copié le patron je règle la roulette pour que l’écart entre les deux roues soit identique à la marge de couture. Puis une des roues va passer sur la ligne copiée et l’autre à l’extérieur du patron. Il faut appliquer un peu de pression pour que la roulette marque bien le papier.

Roulette double transfert de patrons

Puis je découpe le papier de soie en suivant les lignes externes laissées par la roulette sur le papier de soie. Et maintenant on a un patron avec marges de couture comprises ! Merci roulette à double traçage !

decouper le patron avec marge de couture

Le patron ainsi obtenu sera épinglé sur le tissu, conformément au plan de coupe qui se trouve dans le cahier technique. Dans le cas spécifique de cette robe, il y a aussi des pièces en forme de ruban qui ne sont pas dans la planche à patron et dont les mesures indiquées comprennent déjà les marges de couture (ceinture, liens nouer et ganse de manche).

Avant de sparer le tissu du papier, n’oubliez pas de transférer sur le tissu le numéro et descriptif de chaque pièce (dos de la jupe, devant, etc) ainsi que les pinces et repères. Ensuite, et probablement après une bonne nuit de sommeil, vous pouvez passer à la couture proprement dite.

découpe tissu avec marges de couture

La confection de la Robe Croisée 113 du Burda 09/17

Cette robe n’est pas vraiment difficile à coudre, mais les explications sont un peu trop succinctes à mon sens. Par exemple, ce n’est pas indiqué dans le cahier technique de quel côté de la robe on doit coudre chaque lien à nouer, alors qu’ils n’ont pas la même taille. Il faut réfléchir, essayer… et on peut malgré tout se tromper.

Les finitions ne sont pas toujours très bien explicitées non plus, donc je dirais que ce patron n’est pas indiqué pour les débutantes. C’est d’ailleurs ce qui est indiqué comme niveau de difficulté, le magasine a été honnête sur ce point.

Robe croisée 113 couture ceinture

Sinon, le  point qui est un peu plus complexe est la couture de la ceinture. Il faut coudre dans la couture, c’est à dire, au ras de la ceinture extérieure. On ne vois pas l’envers de la robe mais la couture doit piquer la partie interne de la ceinture. Le plus sûr c’est de bâtir l’intérieur à la main. J’avoue que je ne l’ai pas fait et je l’ai regretté!

J’ai aussi oubli de poser le thermocollant sur les parementures. Je me suis retrouvée avec un décolleté trop souple… C’est peut-être pour ça que j’ai maintenant besoin de mettre des pressions pour qu’il reste fermé ? En tout cas si on ne va pas superposer la robe à d’autres habits, mieux vaut prévoir des petites pressions…

Mais mon bilan par rapport ce projet est très positif. C’est une robe que je porte avec beaucoup de plaisir et j’ai reu plein de compliments . Et a, vous le savez, ça vaut de l’or! Ah, oui! Je vois maintenant ! La course au trésor ! Oh, je suis trop contente… 

J’espère que cet article vous aura plu! Si c’est le cas, cliquez ici pour vous abonner au blog et pour être au courant des nouveautés dès qu’elles sont publiées. À bientôt !

robe croisee Burda 113 09/17 escalier
Robe Croisée 113 du Burda 09/17. (Pour le patron du châle cliquez sur la photo)

Le Châle Claudia avec patron gratuit

Châle Claudia en crochet facile patron gratuit

Je suis très heureuse de partager ce patron avec vous aujourd’hui.  Je voudrais tellement écrire un patron de crochet… C’est fait et j’espère qu’il vous plaira! Il s’appelle Claudia en hommage à ma grande soeur, une personne spéciale, qui habite très loin et que j’aime énormément. 

Ce patron est très simple. Un projet de crochet accessible aux débutantes qui plaira aussi aux crocheteuses confirmées cherchant un projet pour ses moments de détente. Simple mais pas ennuyeux… 

Vous trouverez le patron vers la fin de l’article, ainsi qu’une vidéo courte pour vous montrer les premiers pas.

J’ai déjà fini deux châles Claudia. Un pour la mi saison, en laine (Mérinos 4 de Bergère de France, 5 pelotes et demi) et un autre pour l’été, en coton (Fair Cotton Craft, de Katia, une grande pelote).  Si vous n’avez pas une bonne mercerie près de chez vous, ces fabricants possèdent leur boutique en ligne.  

Comme la majorité des châles, il peut être confectionné avec la laine de votre choix. Peut-être celle que vous avez déjà à la maison?

Detail chale crochet en laine pour debutante patron gratuit

Attention: n’utilisez pas un crochet de la même taille que celui recommandé par le fabricant du fil car votre châle n’aura pas un beau tombé.  Les châles aiment les crochets un peu plus grands. 

Vous pouvez constater que celui en laine (le rose) est plus serré que celui en coton (gris-beige). Pour mes deux châles j’ai utilisé un crochet de 5mm. 

Pour celui en laine, j’ai utilisé un crochet seulement 1mm plus grand que celui recommandé dans la pelote, tandis que pour celui en coton j’ai utilisé un crochet 2mm plus grand.

Vous trouverez ci-dessous le patron écrit, un diagramme et la video pour vous montrer les premiers pas. Les explications du patron mentionnent la version été.

Le Châle Claudia

Chale en crochet facile patron gratuit pour l'été

Matériel: 

Fil:  Pour la version été de ce châle, j’ai utilisé 1 pelote de Fair Cotton Craft de chez Katia (200g et 620m). C’est un fil en coton 100% bio et équitable avec un changement de couleur à la fin de la pelote.  Le châle peut être crocheté avec n’importe quel fil. Prévoyez au moins 600 m. 

Le crochet utilisé doit être environ 2mm plus large que celui recommandé par le fabricant. Voire plus si vous souhaitez qu’il soit très aérien. Pour le Fair Coton Craft de Katia, le crochet préconisé par le fabricant est le 3mm, alors  j’ai utilisé un crochet 5mm.

Il peut être utile d’utiliser un marqueur au centre du châle, à condition de pouvoir l’ouvrir et le replacer selon l’avancement. 

Et pour cacher ses fils à la fin du projet il vous faudra des aiguilles à tapisser (à bout rond)

Échantillon: carré de 10cm en suivant le patron= 9 rangs x 12 mailles

Dimensions du châle fini: un triangle de 160 cm de base (au niveau des épaules) x 73cm de hauteur (longueur)

Abréviations: ml = maille en l’air;  br = bride;  augm. = augmentation.

Instructions: 

Commencez par un anneau magique (video un peu plus bas) . Si vous ne souhaitez pas utiliser cette technique, il est possible de faire 4 mailles en l’air fermées par une maille coulée afin de former un tout petit anneau. 

1er Rang: 3 ml (compte comme une bride), 3 brides piquées dans l’anneau, 2 ml (pour former le centre du châle), 4 brides piquées dans l’anneau. À la fin de ce rang il est déjà possible de tirer le fil de l’anneau magique pour le réduire. (8 br séparées par 2 ml). Tournez le travail.

2ème Rang: 3 ml puis 1 bride piquée dans la dernière maille du dernier rang (une augmentation en debut de rang) , puis une bride dans chacune des mailles suivantes jusqu’à arriver au centre du châle. Dans l’espace formé par les 2 mailles en l’air, faire [1 bride, 2 ml, une bride] (ce sont les deux augmentations au centre).  Ensuite, finir le rang avec 1 bride dans chaque maille et puis (dernière augmentation en fin de rang) deux brides dans la 3ème maille de la chaînette faite au debut du rang précédent. 4 augmentations, (pour le deuxième rang on obtient 12 br séparées au centre par 2 ml). Tournez le travail .

3ème Rang: Comme dans le rang précédent, 3 ml et 1 br piquée dans la première maille (augmentation de debut de rang), puis une br dans chaque maille jusqu’au centre. Dans l’espace formé par les deux ml du centre faire [1 br, 2 ml, 1 br] (deux augmentations au centre), puis une bride dans chaque maille et deux brides piquées dans la 3ème maille de la chaînette faite au debut du rang précédent (augmentation de fin de rang). 4 augmentations au total. Tournez le travail.

4ème Rang: Cette fois-ci commencez par 4 ml (une de plus, attention…), puis une br piquée dans la première maille (augm. de debut de rang), puis [1ml, sautez une maille et 1 br] jusqu’au centre, puis 1 ml. Dans l’espace du centre faire [1 br, 1 ml, 1 br, 2ml, 1 br, 1 ml, 1br] (4 augm au centre), et continuez avec [1 ml, saut d’une maille et 1 br] jusqu’à la dernière maille puis , dans la 3ème maille de la chaînette faite au debut du rang précédent  faites [1br, 1 ml, 1br] (augm. de fin de rang). 6 augmentations. Tournez le travail

5ème Rang: 3ml et 1 br piquée dans la dernière maille du dernier rang (augm de debut de rang), puis 2 brides piquées dans chaque espace formé par les mailles en l’air du rang précédent jusqu’au centre du châle. Dans l’espace du centre, faites [2br, 2ml, 2br] (4 augmentations au centre), puis continuez à faire 2 br dans chaque espace formé par les mailles en l’air du rang précédent et finissez le rang par 2br piquées dans la 3ème maille de la chaînette faite au debut du rang précédent (augm. de fin de rang). 6 augmentations. Tournez le travail.

Répétez les rangs 2, 3, 4, 5  Jusqu’à ce que le châle soit presque de la taille souhaitée, finissant votre châle avec un 4ème rang.   

Le diagramme

Diagramme Chale Claudia en Crochet

Répétez les rangs 2, 3, 4, 5  Jusqu’à ce que le châle soit presque de la taille souhaitée, finissant votre châle avec un 4ème rang.   / Repeat rows 2,3,4 and 5 until your shawl is almost long enough, then  work rows 2, 3 and 4 in order to end with a 4th row.

 

Comment faire l'anneau magique

Avant d’attaquer le patron je vous propose de regarder une video rapide pour apprendre à faire un anneau magique, car c’est la première étape du patron. Le premier rang est construit ensuite en piquant à l’intérieur de l’anneau magique, que l’on sèrre juste après.

Il est possible de le commencer autrement, mais je vous montre dans la video comment il est simple de faire un anneau magique pour accueillir le 1er rang

Maintenant que vous avez toutes les infos nécessaires pour vous faire un châle Claudia, faites vous plaisir!  

J’espère que ce premier patron vous plaira et que vous allez faire des magnifiques châles! Je serait très, très contente de voir vos réalisations!  Pour cela vous pouvez partager vos photos sur Instagram avec le hashtag (#lechaleclaudia )! 

 PS Si vous souhaitez vendre votre châle Claudia fait main,  je vous demande uniquement de mentionner l’origine du patron et de mettre un lien vers mon blog dans la description de l’article.

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Robe top down tricotée en laine

En Avril ne te découvre pas d’un fil. Cette expression, n’est-elle pas faite pour nous, passionnées de laine? Ça tombe bien, car aujourd’hui je voudrais vous parler d’une robe tricotée du haut vers le bas et donc sans couture.  

Robe Tricot Top Down 1

Le choix du projet

À cette époque de l’année, j’évite de commencer les manteaux en tricot, car je risque de les finir pour l’été. Mais entre l’hiver et l’été il y a le printemps…
Au printemps, plus qu’en hiver, j’ose porter des robes. De préférence un peu plus chaudes, et confortables, comme la robe Oak Dress de Kristina McGowan. 
At Argyle in 2017

J’ai rencontré Kristina Mc Gowan à l’époque où j’habitais à Brooklyn. Nous fréquentions la même LYS (local yarn store), c’est à dire, la même boutique de laines de quartier, qui s’appelle Argyle Yarn Shop.  Je l’aime tellement que j’y suis revenue pendant les vacances en 2017! (photo)

Kristina est très sympathique. Je garde un très bon souvenir de notre rencontre! À l’époque elle venait de publier son premier livre, Modern Top-Down Knitting, que j’ai acheté dans notre LYS, et elle m’a fait une dédicace! 

À l’occasion, elle a mesuré ma largeur de dos et m’a dit que j’étais plus petite que sa taille XS. Je devrais réajuster le patron (le nombre de mailles) pour que ça s’adapte à ma petite taille.  À cette époque l’idée de modifier un patron me donnait le vertige!

De son premier livre j’ai tricoté une tunique et un béret, sans aucune modification. Puis, quand j’étais déjà de retour en France, elle a écrit son deuxième livre, que j’ai pu trouver sur Amazon (lien dans l’image ci-dessous). J’ai décidé de commencer par la robe Oak Dress, que j’ai tricoté en gris. J’ai choisi le Pur Mérinos Français, de Bergère de France, acheté d’avance pendant les soldes d’hiver 🙂 .

Comment ajuster le patron à sa taille

Cette fois-ci j’ai osé suivre les conseils de la designer et j’ai adapté le nombre de mailles à ma carrure.

Pour cela j’ai fait d’abord un échantillon, puis j’ai mesuré mon dos entre les deux épaules (car c’est par ici que l’on commence l’ouvrage). Avec une règle de 3 assez simple j’ai facilement trouvé combien de mailles il fallait pour que le haut du dos soit à ma taille.

Comme ça: si z mailles font 10 centimètres, combien de mailles (x) il faut pour obtenir y centimètres ? Sachant que y correspond  à ma largeur de dos.

Et me voilà partie en aventure pour me faire une robe sur mesure!

 
 

Le montage provisoire du tricot top down

Comme beaucoup d’ouvrages top down, on commence au niveau des épaules, avec un montage provisoire, ou provisional cast on en anglais. On tricote le dos jusqu’au niveau du bas des aisselles et on s’arrête. Puis on arrache le fil contrastant qui maintenait le montage provisoire (photos ci dessous) et on récupère les mailles ainsi libérées pour continuer à les tricoter dans l’autre sens, des épaules vers le devant de l’ouvrage, jusqu’au niveau des aisselles aussi. 

J’ai aussi adapté le col pour que le décolleté soit moins prononcé. Comme il se tricote des épaules vers le bas, chaque côté séparément, on fait des augmentations pour obtenir le col en V. J’ai donc modifié les augmentations pour avoir un décolleté un petit peu plus discret…
 
Là où je me suis un peu planté c’est au niveau des emmanchures… je les ai faites plus grandes parce que je n’aime pas être serrée. Mais du coup j’ai fini par obtenir des manches beaucoup plus larges que mes bras…  J’ai donc fait des diminutions dans la partie intérieure des manches pour minimiser le problème…
 
La ceinture, la jupe et le bord du bas de la robe se tricotent tous en rond, sans couture. Je n’ai rien changé. C’est un jeu d’enfant avec des aiguilles circulaires et le câble plus long du set d’aiguilles.

Les manches top down

Les manches se tricotent aussi du haut vers le bas, sans couture. On reprend des mailles autour de l’emmanchure et puis on utilise des rangs raccourcis (short rows en anglais) au début pour former le haut des manches. Puis on peu les tricoter le bas en rond. Sans couture! Je trouve ça juste génial dans le tricot top down! J’ai utilisé le câble plus petit de mon set d’aiguilles circulaires en raison de la circonférence plus petite.

Detail manche rangs raccourcis

La technique des rangs raccourcis consiste à ne pas tricoter jusqu’à la fin du rang ou du rond, de tourner son travail et de tricoter de l’autre coté, puis s’arrêter encore une fois avant la fin du rang, tourner le travail et ainsi de suite. Il y a plusieurs façons de faire cela sans laisser des trous dans le  tissu. On trouve des videos sur YouTube, et l’auteure du livre explique une de ces techniques dans l’ouvrage.

Finitions

Detail finitions Oak dress
Les bordures du col y sont ajoutées sans couture, en relevant les mailles du bord et en les tricotant. D’autres finitions de la robe (manche et boutonnières) exigent de faire quelques points de base en crochet, ce qui est loin d’être un problème pour moi maintenant. Lorsque j’ai tricoté le premier projet du premier livre de Kristina McGowan je ne savais pas encore faire du crochet et je n’ai pas eu de problème pour comprendre ses explications. Elle explique tout très clairement, par contre il faut bien connaître l’anglais…
 
Contrairement au modèle, j’ai fermé le décolleté au niveau des boutonnières. Les miennes sont donc purement décoratives. Je ne voulais pas que l’on puisse voir mon soutien gorge à travers les boutonnières, donc j’ai fait des mailles coulées pour joindre les deux côtés du décolleté.
 

Et voilà le travail!

Robe Tricot Top Down SQ 2
Robe Tricot Top Down 6
Qu’en pensez-vous? Si l’article vous a plu, laissez un petit commentaire! 
Des questions? Posez-les! J’adore interagir avec vous!

 

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Le Salon Aiguilles en Fête 2019

Cette année je suis allée au salon Aiguilles en Fête pour la première fois. C’était le 8 mars, la journée des femmes, et il y en avait beaucoup là bas! C’est intéressant de se promener au milieu de cette foule féminine, souriante et créative. Passionnée, de tout âge, rêveuse, sympathique, portant fièrement des vêtements et accessoires uniques. 

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup plus de monde qu’au CSF de Novembre. Au point que je n’ai pas pu acheter du Jersey dans un certain stand à cause du monde qu’il avait autour! Mais j’ai quand même dépensé un certaine somme dans ce salon! Je n’ai pas calculé combien et sincèrement je préfère ne pas le faire! J’ai acheté tout ce que je ne trouve pas à proximité de chez moi !

Les laines (surtout en coton)

Certains stands m’ont vraiment attiré. Comme Fonty, où le made in France est mis en valeur dans toutes ses couleurs, Chez eux j’ai acheté un fil coton/cachemire très doux, le CO-CACHE.

Chez By Night, un couple belge expose des beaux ouvrages pour montrer ce qu’on peut faire avec des laines teintes avec des pigments naturels.  J’ai pris de la laine pour faire une paire de chaussettes.

Stand Katia

Je n’oublierai surtout pas le stand Katia, décoré avec des fanions crochetés par des mains habiles. J’y ai acheté des fils pour faire des hauts d’été en crochet de leur fascicule n. 100, Casual qui a des magnifiques modèles.  

Les livres

Pour les éditeurs, j’ai été d’abord chez Mango, où j’ai trouvé le fameux livre Ma Garde Robe sur mesure de Charlotte Auzou et le dictionnaire 300 points de tricot de Lesley Stanfield et Melody Griffiths. Tous les deux seront très utiles pour mon défi Je le veux, je le fais

Je suis enchantée avec le livre de Charlotte Auzou! Il propose divers hauts et bas qui peuvent être combinés entre eux pour obtenir des pièces uniques (robes, combi-short, combi-pantalon). Il y a aussi des pièces qui se portent séparément (jupes, chemisiers, hauts), des vestes et des manteaux. Les explications me semblent très claires et j’aime le design. Vu le nombre de possibilités, je trouve le prix tout à fait correct.

J’ai eu aussi le grand plaisir de rencontrer l’auteure du livre Ballerines, Sandales & Espadrilles au crochet et au tricot dans le stand de son éditeur (Neva/Un Dimanche Après Midi). Elle m’a montré toutes les sandales et espadrilles qui sont présentées dans l’ouvrage et elle me l’a dédicacé 😁 . C’est ça que j’aime le plus dans les salons, la convivialité, les rencontres.

Les patrons

Et si on parle convivialité il faut absolument mentionner les BG. C’est sur leur stand que j’ai acheté des patrons masculins pour mon mari et mon fils aîné. Et dans le domaine de la couture au masculin, rien de tel que se faire conseiller par les Beau Gosses! En plus d’être super sympas ils connaissent chaque détail de leurs patrons et aiment en parler. Bonne ambiance assurée ! En plus, comme ils étaient sur Cousu Main, on a l’impression de les connaître de longue date !

Patrons BG

Un stand où j’ai été très bien reçue est celui de l’association France PatchworkPeut être même que j’aurai enfin le courage de m’y lancer?

Les tissus

Pour les tissus je n’ai pas acheté beaucoup, sauf deux coupons de jersey imprimés (un pour mes BG, un pour moi) et une chute de crêpe épaisse couleur corail (3 m pour 10 euros!) avec laquelle je compte faire la combi qui est dans la couverture du livre de Charlotte Auzou.

La mercerie

e salon a été aussi l’occasion pour moi d’acheter des articles difficiles à trouver. Comme des ciseaux fabriqués artisanalement à Nogent.

J’ai aussi craqué pour un deuxième bijou coupe fil de chez Bohin. Mon bijoux fétiche. Il prend l’avion sans problème! Et j’ai enfin trouvé le porte mine fin à craie de tailleur de chez Bohin. J’en ai assez des crayons pour tissus qui ne marchent pas. :-/ Vous connaissez, les crayons pas chères qui ne laissent aucune trace? Poubelle!

Et dans le stand de Lil Weasel, une boutique parisienne qui a tout ce qu’il faut, j’ai trouvé des aiguilles circulaires pour faire des chaussettes ! Elles sont vraiment minis!

Oui! Maintenant il n’y a plus qu’à ! Je ferait mieux d’arrêter de papoter et d’aller tricoter! J’espère que l’article vous aura plu!

Et voilà le travail...

Mes achats Aiguilles en Fête

 

 

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Le manteau Olga

Vous pensez que coudre un manteau doublé est ce qu’il y a de plus difficile dans le domaine de la couture? C’est ce que je pensais… Mais ma doudoune était un peu fatiguée, il me fallait un nouveau manteau. Alors pour le premier projet de couture de l’année je me suis accrochée au défis Je le veux je le fais, et j’ai cousu un manteau! 

 Souvenez-vous du patron que j’ai acheté au CSF (Salon Créations et Savoir Faire) pour faire mon premier manteau?  J’avais choisi un patron facile à coudre et je ne regrette pas ce choix. Il s’agit du manteau Olga, de Mouna Sew.

Manteau Olga interieur carre

Le lainage

J’ai attendu un peu avant de me lancer dans ce projet car j’attendais les soldes pour acheter le tissu.  Mais les tissus que j’aimais n’ont pas été soldés, pour ma plus grande déception…  🙁

J’avais le choix entre des tissus avec un peu de laine, beaucoup de laine et que de la laine. Après avoir consulté le livre de Christelle Beneytout (Guide des tissus par projets de couture),  j’ai acheté du loden, un tissu 100% laine, matière qui a des propriétés naturelles admirables et qui est est biodégradable. Parfait!  Et la couleur: bordeaux! J’adore les couleurs chaudes (mais là c’est du purement subjectif…)

couture loden

Mon loden vient de Tissus.net, un site que j’ai découvert récemment et qui m’a agréablement surprise. Je n’ai pas trouvé de lainage en 100% laine dans le magasin Mondial Tissus près de chez moi. Par contre ils avaient des beaux lainages mixtes.

La doublure vient aussi de Tissus.net et j’ai utilisé le côté plus foncé, l’autre côté étant un peu trop rouge par rapport au bordeaux du manteau. Le thermocollant est une Vlieseline H 250 qui est assez épaisse. Si c’était à refaire, je prendrait un thermocollant légèrement plus fin.

Le patron Olga

Le patron est sympa, bien conçu, et j’apprécie le fait que sa créatrice a fait un tuto vidéo sur youtube.  La vidéo clarifie les techniques plus complexes, comme l’incrustation au niveau des épaules, comment retourner le manteau après l’avoir cousu à la doublure et comment faire les ourlets de manche. Je n’en dirai pas plus, puisque la video est disponible sur internet pour celles qui voudront la visionner.

J’ai acheté la version papier, mais il est aussi disponible en PDF. (Pour voir mes observations sur l’assemblage des patrons PDF je vous renvoie vers mon article sur la Robe Arum).

Je l’ai fait en taille 42 (ma taille au niveau des hanches), mais j’aurais pu le faire en taille 40. L’avantage de l’avoir fait en 42 c’est qu’il se croise bien devant et me garde plus au chaud. Par contre si je ne le croise pas totalement il peut sembler grand.

Pour ce qui est des modifications apportées au patron, j’ai ajouté des poches, et je l’ai raccourci. 

poche manteau Olga

Les Poches: 

Pour ajouter des poches j’ai suivi un tutoriel que Mouna a publié sur son blog. C’est très simple.  Mon seul conseil serait de poser une pièce du patron près du corps et de marquer à quel niveau on souhaite coudre la poche, puis transférer l’information sur les autres pièces.  Cela permet de se sentir totalement confortable lorsqu’on met les mains dans les poches. 🙂

Pour le tissu des poches j’ai utilisé le même que pour la partie extérieure du manteau. Mais je me demande si la laine sera assez résistante à long terme pour accueillir des clés par exemple.  J’aurais dû peut-être la doubler…

La longueur du manteau:

J’ai aussi raccourci le manteau de 4 cm partout. Pour cela j’ai replié le patron au niveau des lignes parallèles des hanches (les lignes du bas) dans les pièces 1, 2, 3, 8 et 9 de sorte à enlever 4 cm de longueur. Pour info, je fais 1,55m. 

J’ai laissé les diminutions de manche pour la fin, juste avant l’étape 11-3. J’ai essayé le manteau pour marquer les manches sur moi, avec l’avant bras plié à 90 degrés, comme ma mère m’a appris… Par coïncidence les manches ont dû être raccourcies de 4 cm, tout comme le reste du manteau!

Longueur Manteau Olga carre

Et voilà le travail!

Je le voulais, je l’ai fait! Ça y est, mon manteau est prêt!  

Je suis très contente d’avoir cousu ce premier manteau. Je ne dis pas qu’il est parfait mais pour mon niveau de couture le résultat est plus que satisfaisant.  Par contre le repassage peut faire des progress…  😉

J’espère que cet article vous aura donné envie de coudre votre propre manteau. C’est tout à fait possible! Je trouve que ce modèle est parfait pour le début ou la fin de l’hiver et pour les journées plus fraiches de la mi-saison.

Manteau Olga sans la ceinture

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à poser des questions sur ce projet! À bientôt! 

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Des bonnets tricotés en rond

L’hiver ne serait pas l’hiver sans des bonnets.  Alors aujourd’hui je viens vous parler de deux projets de bonnet très sympas qu’on peut tricoter assez rapidement avec des aiguilles circulaires et des aiguilles doubles pointes (indiquées à la fin de cet article).  Cet hiver j’ai déjà tricoté 4 bonnets pour mes choux et encore un autre pour offrir.

bonnets tricotes en rond

J’ai choisi deux patrons: un patron pour des bonnets à torsades en anglais (le jaune et le rouge) et un autre, pour des bonnets à côtes en français (bonnets bleu et vert foncé). Ce dernier j’ai modifié à ma sauce pour pouvoir le travailler en rond et pour obtenir des tailles plus petites. Les deux modèles sont assez simples, pour un tricot plaisir sans prise de tête et sans couture.

Les bonnets à torsades

Le patron de ce bonnet est disponible gratuitement sur Ravelry (ravelry.com). Il s’agit d’un patron gratuit nommé Scarlet Hug et crée par Taiga Hilliard Designs. Il est en anglais. Scarlet Hug est un bonnet très sympa qu’on peut tricoter assez rapidement avec des aiguilles circulaires taille 5mm et 6,5mm (voir ma suggestion d’aiguilles plus bas). 

Les points employés sont: jersey à l’endroit, jersey à l’envers et torsades. Il faut aussi savoir tricoter en rond. Je vous assure, c’est ce qu’il y a de plus simple! Les fils recommandés par la designer sont épais (Malabrigo Yarn Chunky ou Mary Gavan Yarns Hoodoo Bulky).  Je les ai remplacés par les fils français que j’avais déjà à la maison. 

Mon premier bonnet Scarlet Hug je l’ai realisé en Sport, de Bergère de France, couleur tatou.  Il m’a fallu un peu plus d’une pelote. Avec ce fil j’aurais dû utiliser des aiguilles plus petites, au moins 4mm pour le bord et et 5,5mm pour le reste. Mais si je remplaçait les aiguilles j’aurais un bonnet plus petit, et il risquerait de ne pas aller à son destinataire. 

Le voici lorsqu’il était encore dans l’aiguille.  Je l’ai offert (fini, bien entendu!) en cadeau de Noël et j’espère que le destinataire aura apprecié son cadeau ! Cependant, si c’était à refaire j’utiliserais des aiguilles plus fines

Sinon, côté patron, j’ai rencontré une toute petite difficulté. Lorsqu’on commence les diminutions,  on nous dit de tricoter jusqu’à ce qu’il n’y ait que 8 mailles dans l’aiguille, puis ce point deviendra le nouveau début de rond. Pour moi ça n’a pas marché, probablement en raison de l’endroit où je place mon anneau marqueur de début de rond.  Alors ce qui faisait plus de sens pour mes aiguilles c’était de tricoter jusqu’à ce qu’il ne restent que 7 mailles pour finir le rond, c’est à dire, après la dernière maille à l’envers et juste avant les 4 mailles à l’endroit. 

Pour le deuxième bonnet Scarlet Hug j’ai pris un fil de la bonne épaisseur. C’est le Barisienne 7, de Bergère de France lui aussi. Attention, il ne s’agit pas du Barisienne traditionnel, mais de son nouveau frère, plus épais, qui se tricote avec des aiguilles 6,5mm. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve qu’il est beaucoup plus agréable à travailler que le Barisienne traditionnel. 

J’ai choisi la couleur bananier pour faire un cadeau à ma fille qui voulait un bonnet jaune moutarde. J’ai suivi la taille kid. Je trouve que le résultat est très joli! Une seule pelote suffit pour faire ce bonnet en taille enfant (kid).

J’ai tellement aimé le résultat que j’ai décidé de tricoter un troisième , aussi en Barisienne 7, couleur diabolo, rouge, pour mon autre princesse. Je le trouve magnifique!  

bonnet enfant torsades jaune tricote en rond
bonnet enfant cotes tricote en rond rouge

Les bonnets en côtes

Maintenant, pour ce qui est des bonnets à côtes, ils sont très élastiques et confortables. Et ils sont revenus à la mode.  

J’ai chez moi un livre qui s’appelle Tricot hommes. 30 pulls et accessoires, des Éditions Marie Claire.  Le modèle numéro 26, de la page 104, est un modèle de bonnet à côtes tricoté en rangs et cousu à l’arrière. Le fil préconisé est le Sport, de Bergère de France. 

J’ai repensé ce patron pour le tricoter en rond. J’ai monté moins de mailles pour qu’il soit à la bonne taille pour mon jeune ado: 96 mailles  pour ma version (un multiple de 4 pour pouvoir  faire les côtes en rond). Et aussi, j’ai commencé les diminutions du haut de la tête plus tôt, en essayant sur mon fils au fur et à mesure.

Pour ce bonnet il m’a fallu deux pelotes de Sport, de Bergère de France en vert foncé, coloris Meléze. Il est un peu plus long à tricoter que le bonnet à torsades. C’est un modèle sobre, qui plait à mon fils. Je trouve que ça lui va bien… Biensur… C’est mon fils et c’est mon ouvrage! 🙂

Sur le site Bergère de France ils ont un autre modele de bonnet à côtes qui utilise ce même fil. Il est peut être un peu plus simple que celui que j’ai utilisé, je vous met le lien ici pour vous montrer. Personnellement, je préfère celui du livre parce que les côtes continuent jusqu’en haut.

Une fois le bonnet du grand fini, j’ai commencé celui du plus petit! J’avais une pelote de Idéal de Bergère de France (non, je ne suis pas sponsorisée par Bergère de France). Pour le petit chou en maternelle, j’ai monté 92 mailles et j’ai tricoté avec des aiguilles 4mm. J’ai aussi commencé les diminutions plus tôt que prévu. 

Et ici, observation très importante par rapport à ces deux bonnets: ils se prêtent à merveille aux batailles de boule de neige!!! 

bonnet enfant cotes tricote en rond

Aiguilles indiquées pour la confection de bonnets en rond

Les grandes aiguilles circulaires que l’on trouve facilement dans les magasins se prêtent mal à la confection de bonnets en rond. On peut les utiliser, mais c’est désagréable de devoir tirer le câble sans arrêt. 

Pour faire des bonnets sans couture avec des aiguilles circulaires, j’utilise des aiguilles de 40cm de longueur. C’est beaucoup plus simple et rapide que de tricoter avec 5 aiguilles à double pointes.  Oui, c’est vrai que selon le modèle on peut en avoir besoin d’aiguilles à double pointes pour les derniers rangs, mais QUE pour les derniers rangs! 

En France j’ai beaucoup de mal à trouver des aiguilles circulaires de 40cm de longueur dans le commerce, mais j’ai été contente de trouver celles-ci sur Amazon. Elles ont mis du temps à arriver mais maintenant j’ai deux sets complets avec toutes les tailles pour un prix tout petit petit 🙂 . Pour l’instant elles se tiennent bien.

J’ai aussi des aiguilles circulaires taille 6,5 et 40cm de longueur en bambou de chez Clover, une marque japonaise que j’apprécie beaucoup.  Toutes les aiguilles en bambou Clover que je possède se tiennent très bien et sont de bonne qualité. Mais elles coutent plus cher…

Pour la partie du haut du crâne, quand il ne nous reste plus beaucoup de mailles, parfois il faut passer aux sets d’aiguilles double pointes, comme celles-ci par exemple.  Sur certains sites on les appelle aiguilles doubles à chaussettes. Il est possible aussi de tricoter le haut des bonnets avec deux paires de petites aiguilles circulaires, comme celles que j’ai mentionnées plus haut. Mais ce n’est pas dans mes habitudes.

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il vous donnera envie de tricoter! J’aimerais savoir si vous avez déjà tricoté en rond et ce que vous pensez de cette technique.

Si vous ne la connaissez pas encore ou si vous avez des questions n’hésitez pas à me le dire! 

PS: Une copine qui débute au tricot m’a parlé de ses difficultés pour repérer les répétitions du patron avec torsades (surtout quand les enfants, grands et petits, nous interrompent). Pour celles qui cherchent des repères entre les répétitions je vous mets ci dessous un lien vers mes anneaux marqueurs préférés. J’ai les deux et je les utilise souvent. Les verts et violet glissent moins que les rose et bleu et tombent donc moins par terre… 

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Je le veux, je le fais.

Nous sommes le 1er janvier 2019. Bonne Année !  Avez vous pris des bonnes résolutions? On n’est pas obligé!  Parfois on a juste besoin de garder les bonnes habitudes, n’est pas?  De mon côté, j’aime bien les bonnes résolutions. Et si elles sont écrites quelque part ça marche mieux. Alors aujourd’hui je viens vous parler du défi que j’ai décidé de me lancer pour cette année. Je vais l’appeler Je le veux je le fais. Cela veut dire que pendant toute l’année 2019 je ne m’achèterai aucun vêtement. Si je veux avoir quelque chose de nouveau, je me le ferai. 

Mais pourquoi me compliquer ainsi la vie ? Pour une maman de 4 enfants c’est tellement plus simple d’aller au centre commercial et de s’acheter des habits tout faits! En plus on en trouve pour tous les budgets… Franchement, pourquoi se compliquer l’existence ? Par plusieurs raisons. D’abord parce que faire des choses avec les mains nous connecte à la réalité. Et ensuite parce que je cherche une certaine frugalité dans ma vie.

Le réel

Faire mes vêtements me rapproche du réel.  Notre monde est très complexe, nos modes de vie ont beaucoup évolué, et très rapidement. Les activités manuelles nous réconcilient avec notre présent, avec la réalité des choses et avec nos limitations. 

Un jour d’hiver, l’année dernière,  je tricotais devant la cheminée. J’avais eu du mal à faire du feu ce jour là, mais quand les bûches ont bien pris et que j’ai pu profiter de la chaleur, j’ai eu un sentiment de réalité. La chaleur ne venait pas d’un chauffage central, alimenté par un combustible acheté à x% par je ne sais plus quel fournisseur à un lointain pays producteur.  Elle venait des bûches que j’avais portées.

De même, le fil que je faisais passer entre les doigts et autour de mes aiguilles était un fil en laine de mouton. Je connaissais l’origine de la laine, ainsi que la filature, et je voyais le tissu grandir devant mes yeux. C’est moi qui a déterminé la qualité du fil et la couleur. J’avais aussi choisi le patron, la taille et c’était grâce moi que le projet avançait plus ou moins vite. 

Aller au magasin acheter ses vêtements a certes ses avantages, je ne dirai pas que les boutiques ne me plaisent pas. Mais tous les choix de tissu, de matériel, de style et de main d’œuvre ont déjà été faits. Et ils nous échappent. Tout vient de tellement loin et est tellement éparpillé qu’il devient difficile de cerner ce qu’il y a dans les rayons. C’est souvent comme un plat préparé. 


La frugalité

Mon défi Je le veux je le fais pourra répondre à un autre besoin. C’est le besoin d’avoir moins. Car je ne suis pas une ligne de production. Je suis une seule, et ma capacité de production est extrêmement limitée. Si j’ai envie d’avoir 3 nouvelles robes pour cet hiver je vais devoir réfléchir. Est-ce que cette envie correspond à mes besoins réels ? Je sais que pour moi ce serait de trop. Et passer du temps à faire la robe de plus est un gâchis que je ne peux pas me permettre. 

Vous voyez, je peux me sacrifier pour acheter une robe de plus, surtout si elle ne coute pas très cher. Mais si je la fais moi même, je réfléchirai mieux avant de commencer le projet. Pourquoi ? Parce que je n’ai pas envie de dire à ceux que j’aime d’attendre encore un peu parce que je suis très occupée à faire quelque chose dont personne n’a vraiment besoin. Je n’ai pas du temps à jeter par la fenêtre !

Ce besoin d’avoir moins est indispensable dans un monde où on consomme trop et très mal. Parce que les biens de consommation coûtent peu cher aux habitants des pays développés, nous avons oublié le travail et l’énergie nécessaires pour les produire. Ils sont confectionnés loin de nos yeux, dans des conditions mystérieuses, et ils nous sont proposés à des prix qui ne correspondent absolument pas au travail investi. Ni à la pollution qu’ils ont généré pour arriver jusqu’à nous.

Le besoin d’avoir moins réconcilie les difficultés de notre planète chérie, épuisée par un excès de production, avec notre bien-être, car beaucoup d’entre nous ont besoin de se désencombrer et de faire de la place pour ce qui a vraiment de la valeur. C’est ma version de frugalité. Je ne suis pas capable de réussir un potager, mais pour mes vêtements je peux faire quelque chose.  Je le veux, je le fais. 

Tricot detente

Je compte sur votre soutien moral car la route va être longue. Tout petit commentaire compte ! 🙂 N’hésitez pas non plus à partager cet article avec d’autres passionnés d’aiguilles et de développement durable. Merci!

Paula

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Le salon Créations et Savoir-Faire de Paris 2018

Cette année j’ai été pour la première fois au salon Créations et Savoir Faire à la Porte de Versailles, à Paris. J’ai adoré! J’espère revenir l’an prochain. Pour y aller, j’ai pris le RER puis le tram. J’avais prévu de passer un bon moment assise dans les transports toute seule, alors évidemment j’ai pris une pelote et un crochet pour m’occuper pendant le trajet. Quelqu’un s’y reconnait? 

Le trajet

En arrivant dans la gare qui je vois? Christine. Une autre fan de couture! Sa fille et mon fils ont été à la même école, on a souvent parlé couture devant le portail… Quel plaisir de la voir!  Je lui ai lancé “Alors, est-ce que tu vas au même endroit que moi?”  Elle a juste répondu “Au Salon?” et me voilà encore plus ravie!

Christine de son côté avait rendez-vous à la gare avec ses copines de cours de couture et leur prof. Je me suis infiltrée dans leur groupe et elles m’ont fait un super bon accueil. Quand je me suis rendue compte on était déjà à la Porte de Versailles!  Sur place on s’est séparées et je me suis lancée à la découverte de ce salon fort intéressant! 

Je vous dévoile mes trouvailles, mais ne vous sentez pas obligées de tout lire!  Regardez ce qui vous intéresse et laissez le reste de coté.  🙂

Formation photo

Dès que je suis arrivée au salon j’ai été jeter un coup d’oeil au planning des formations. Beaucoup étaient déjà prises, mais j’ai pu m’inscrire à une formation pour apprendre a faire des belles photos pour instagram sur le stand de School Online University. Comme j’avais un projet dans le sac j’ai pu le prendre en photo et m’entrainer à l’aide de leur spécialiste. On a appris à utiliser des objets de déco pour créer une mise en scène.  J’ai passé un moment agréable et chacune a eu des conseils et astuces. Voici mes photos. Un jour il faudra que je crée une chaine sur Instagram pour le blog!

Patron et kits de couture

Pour ce qui est de la couture, j’ai acheté un kit et un patron. Mais pas n’importe lesquels!  Je me promenais entre les stands quand soudain je vois Mélanie F., la gagnante du dernier Cousu Main, dans son propre stand! Elle vendait des kits pour chaussons en cuir Dreamer.  Très intéressant pour quelqu’un qui a toujours froid aux pieds comme moi…

Mélanie F.  est tout aussi sympathique en face à face qu’à la télé. Et elle n’a pas pris la grande tête, heureusement!

Je lui ai demandé si ce n’était pas compliqué de coudre le cuir dans une machine à coudre classique et elle m’a gentiment expliqué que non, qu’il fallait  une aiguille spéciale cuir pour sa machine à coudre et qu’il fallait coudre tout doucement, vraiment doucement, avec un pied en teflon (ou tefal, je ne sais plus, mais bon, c’est le pied blanc qui glisse).

Les kits pour faire une pair de chaussons existent dans plusieurs tailles. J’ai pris le big, du 36 au 43, en bleu. À vrai dire je ne l’avait pas encore ouvert parce qu’il est tellement bien emballé que ça me fait de la peine! Je le prends en photo avant. Voilà!

J’ai acheté aussi un patron pour coudre mon premier manteau.  Vu que ce sera la première fois que je couds un manteau, je cherchais un modèle facile, sans beaucoup de difficultés techniques.  J’ai trouvé le manteau Olga de Mouna Sew.  Mouna a une bonne chaîne Youtube, j’avais déjà visionné sa vidéo sur comment faire un pantalon. J’aime ce qu’elle fait, son style.  Le fait d’avoir des vidéos pour nous épauler lors de la couture est un point fort.  

Les livres

Les éditeurs de livres sur le fait main étaient tous au rendez-vous: Eyrolles, Le temps apprivoisé, Éditions Marie Claire, Mango.  J’ai pu feuilleter des beaux ouvrages et acheter quelques uns.  Ça a été difficile d’acheter que quelques uns.  J’aime beaucoup les livres, et quand ils parlent de ma passion c’est une tentation… Certains de ces livres on ne vois pas forcément chez son libraire, car ils sont destinés à un public plus restreint. 

Des livres que j’ai acheté au salon, celui que j’ai commencé à lire en premier c’est  le Guide juridique pour blogueuses créatives, de Sandra Azria et May Lopez, sorti chez Eyrolles.  Il tombait très bien, puisque je viens de créer le blog et que je suis juriste de formation.  C’est une lecture agréable, l’ouvrage étant destiné aux blogueurs.  Il couvre les principales problématiques juridiques, dès la création du blog jusqu’aux éventuels contrats avec des partenaires et la protection de ses créations. 

J’ai aussi commencé à lire le Guide des tissus par projets de couture de Christelle Beneytout, publié par Eyrolles lui aussi.  Excellent pour mieux connaitre les caractéristiques techniques des tissus et pour mieux les choisir.  Une mine d’informations!  Un plaisir pour les autodidactes!  Saviez vous que le lyocell est un tissu cellulosique, plus résistant et plus écologique que le coton ?  Et, bah, moi non plus! Merci Christelle Beneytout! Elle nous dis aussi (p.20) qu’il ne résiste pas bien au sèche linge. Dommage, mais mettons cela comme un plus du coté écologique… J’aimerais maintenant trouver des belles coupes de tissu en lyocell près de chez moi.

Les deux autres livres que j’ai acheté sont Chaussettes à tricoter, de Bergère de France, et Vendre ses créations couture, de Virginia Lindsay, tous les deux des Éditions Marie Claire. Ce sont des livres moins théoriques, avec des patrons et des belles photos. Je vous en parlerai plus lorsque je les aurai utilisés. 

Celui des chaussettes m’a séduit parce que ça fait longtemps que je veux me faire des chaussettes (je vous ai dit que je souffre de pieds froids, alors…). J’avais acheté des fils Bergère en soldes et cet ouvrage a des beaux modèles qui utilisent ces fils là.

Les Laines

Au salon Créations et Savoir faire on peut trouver des petits fournisseurs de laine, des artisans qui font leur teinture en petite échelle. Charme garanti. J’ai été tentée d’acheter une laine en dégradé chez La Fée Fil, pour faire des chaussettes bien chaudes (oui, vous avez compris, pour me chauffer les pieds) , mais puisque j’ai déjà des laines pour chaussettes, j’ai été raisonnable…  

 

Là ou je me suis fait plaisir c’est dans le stand de Fonty.  Il était magnifique, avec ses pelotes de toutes les couleurs bien rangées!  L’accueil aussi a été excellent. Ça plait toujours d’être renseignée par quelqu’un qui connait parfaitement ses produits et qui en parle avec enthousiasme.

J’ai appris que la laine utilisée par cette filature est issue, en bonne partie, d’élevages français.  C’est un point important pour moi, car l’empreinte de carbone est alors beaucoup plus faible, et l’économie locale est préservée.  La laine est ensuite traitée de façon éco responsable et filée dans leur filature, située en Creuse, d’où leur slogan “made in Creuse”.  🙂

Laine Fonty

Au départ, je voulais m’acheter de la laine pour crocheter un deuxième Cardigan Habitat, que je porte si souvent.  J’ai acheté 12 pelotes de Super Tweed marron chiné 95% laine et 5% mohair. C’est une couleur qui ira parfaitement avec des jeans. 

Une fois à la maison, j’ai décidé de partir plutôt sur quelque chose de plus classique, d’intemporel, que je créerai sur mesure pour moi. C’est une laine spéciale, elle mérite l’investissement.

J’espère que vous aurez eu un petit aperçu du salon.

Je ne vous parle pas de tissus ici puisque je n’en ai pas acheté. 🙁  Il y en avait des très beaux, mais comme j’en ai un bon stock à la maison, je me suis retenue. 

En plus, les filles de la couture de Christine allaient rentrer et j’ai profité pour rentrer avec elles. On a encore bien rigolé pendant le trajet de retour!  On a fait le tour de nos trouvailles et la journée s’est clôturée avec la sensation d’avoir passé un très bon moment! 

Et vous? Avez vous été à ce salon? Partagez vos impressions ou envies avec moi! 

Plus d’infos sur le salon sur le site https://www.creations-savoir-faire.com

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.

Le Habitat Cardigan

Voici LE cardigan le plus cosy de ma garde robe. Et ce que j’adore c’est que c’est moi qui l’ai fait… Ah, la fierté…

Sur le web on trouve nombre de modèles et explications sur comment faire un cardigan cosy en crochet. Celui que j’ai choisi c’est le Habitat Cardigan de Jess, du blog américain Make & Do Crew. Oui, oui, je sais, c’est en Anglais. Mais la bonne nouvelle pour celles qui ne lisent pas en Anglais c’est que Jess a mis en ligne une vidéo où elle nous montre comment réaliser le projet. Quand la page s’ouvre, la vidéo du cardigan n’est pas la première, elle apparait un peu plus bas dans la page. Merci beaucoup Jess! Thanks a lot!

C’est un patron hyper agréable à crocheter. Les points ne sont pas compliqués et le rendu est très beau. Pour le crocheter, on doit savoir faire des mailles serrées (single crochet, sc), des brides (double crochet, dc)  et des demi-brides en piquant dans le brin de devant seulement (half double crochet through the front loop only , hdcflo).

 Ce cardigan je l’ai crocheté un peu partout. C’est le genre de projet qu’on peut poser et reprendre sans problème parce que le point est simple et parce que le corps est formé par un grand rectangle.  Il est tellement agréable à réaliser que je suis allée au delà des dimensions du rectangle!  Pour vous donner une idée de comment j’étais emballée… puis j’ai du revenir en arrière.  Une fois le cardigan fini, il a continué à m’accompagner, car je le porte très très souvent!  J’ai même l’intention de faire un deuxième.

Matériel

Pour ce projet Jess utilise un fil 100% acrylique de la marque Lion Brand. C’est une grande marque américaine que je n’ai pas vu en vente en France, sauf sur Amazon.  Je ne l’ai pas utilisé mais je vous mets le lien ici au cas où ça vous intéresserait.  

À la place, j’ai utilisé le fil Fileco de Bergère de France que j’avais acheté pendant les soldes.  Il est facile à crocheter, il est 100% cocorico et fabriqué avec des fils recyclés.  Il a une toute petite touche irisée, très discrète. Je suis très contente du rendu.  Il m’a fallu 13 pelotes de Fileco pour un cardigan taille S.

Le crochet utilisé pour le corps a été le Amour de la marque Clover, taille 6,5.  C’est la première fois que j’utilise ce crochet. Comme je n’avais pas encore cette taille je l’ai acheté sur Amazon, car c’est difficile de le trouver près de chez moi. Un vrai bonheur. J’ai beaucoup apprecié travailler avec ce crochet.  Pour les manches et le col on utilise un crochet 6mm. Et là j’ai utilisé un crochet lambda que j’avais chez moi.

Modifications

1ère modification – J’ai fait l’extension du dos un peu plus grande. Plus large et un tout petit peu plus longue. Je vous conseille d’essayer le cardigan quand vous aurez crocheté un ou deux rangs de l’extension pour vérifier si la largeur de celle-ci vous convient et d’essayer encore une fois avant de commencer le col pour voir si la longueur est celle souhaitée. 

2ème modification – J’ai fait les manches plus larges, en crochetant un rectangle plus long. Je vous conseille de poser le rectangle autour de votre bras avant de le fermer, et avant même de couper le fil, car le modèle taille petit dans le bras.

Et voilà le travail!

Vous voulez être au courant des prochains articles du blog? Abonnez-vous ici.